Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jardin d'amexour

Le jardin d'amexour

Parfois de raison, souvent d'intuition, de philologie et des philosophies en général, ce semble pouvoir être l'objet de ce blog... Si cela ne peut seul le décrire totalement, il en reste cependant le principal moteur !


Conscience inconsciente...illusion ou désillusion ? n'est-ce pas là, seul, que réside le prix de la liberté ?

Publié par Amexour sur 16 Septembre 2012, 13:25pm

Catégories : #Philosophie

       Sommes-nous vraiment "libre"? et lorsque nous cherchons, jugeons et décidons de l'altérité comme de l'ipséité sur nous-même (autrement-dit lorsque nous tentons de nous percer à jour) ... ; faisons-nous acte de "liberté" lorsque nous voulons décider pour toute chose ; et cherchons à savoir ce que sont les choses-en-soi, non seuls les phénomènes mais intrinsèquement *? Ou bien ne devons-nous pas plutôt nous résoudre au seul solipsisme(2) rationnel, et ne considérer la vérité pure que dans la recherche de notre seule existence...

 

 

"Perte de l'illusion, sentiment de quelqu'un qui constate que la réalité est différente de celle qu'il s'était imaginée ; désenchantement, déception, mécompte."...nous dit le dictionnaire Larousse, mais qu'en est-il d'un point de vue philosophique ? Incursion tentée par nombre de philosophes où le "septicisme" semble toujours tenace dans l'explication des représentations...

 

1."Conscience inconsciente..." car ne s'agit-il pas là d'une "opinion", alors dépourvue de fondements réels (ce, scientifiquement vérifiables et ou universels), exempte de toute obligation vérace en tout cas et, en tant que tel, d'une "folie"; "croyance" par conséquent ! pour en tirer des conclusions non seulement infondées comme précédemment indiquées, mais surtout "irréalistes" tant d'un point de vue rationnel que matériel, ou idéel (voire utopique). Donc...intenable, voires dangereux...

 

2."illusion ou désillusion ?" Ce qui nous porte à considérer l'idée d'illusion d'abord, de désillusion ensuite. La première pouvant être "salvatrice" (notion de salut, gnose, spiritualisme...) et si elle regarde l'aspect religieux du symbole, mais confortant une certaine "aliénation", pourquoi pas ! La seconde elle-même"dévastatrice" et ce, dans la conversion de l'une en l'autre des deux situations en puissance, par le fait de leur étroite sympathie...

 


(1)

"Ce que l'on voit..., n'est"...jamais la chose en soi ! Symbole ou simplement image d'une représentation souvent commune, parfois contingente souvent nécessaire, la chose est ce qu'elle est, en tant qu'"étant" et jamais ce que l'on voudrait qu'elle soit dans une subjectivité positive...autrement dit, sa liberté est totale et il est pure illusion que de vouloir dominer l'altérité...


* Qui est inhérent à quelqu'un, à quelque chose, qui lui appartient en propre (Larousse).

(1) Ouvrage "excellent" -  "Matrix-machine philosophique" éditions ellipses isbn 2-7298-1841-3.

(2) solipsisme, i.e pour le Larousse, "Conception selon laquelle le moi, avec ses sensations et ses sentiments, constitue la seule réalité existante dont on soit sûr."

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents