Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jardin d'amexour

Le jardin d'amexour

Parfois de raison, souvent d'intuition, de philologie et des philosophies en général, ce semble pouvoir être l'objet de ce blog... Si cela ne peut seul le décrire totalement, il en reste cependant le principal moteur !


Incursion au 7e Art...allez ! si on se faisait une toile...

Publié par Amexour sur 3 Décembre 2009, 13:42pm

Catégories : #Cinéma d'hier - d'aujourd'hui

Vous êtes toujours là, vous êtes restés...

gif-anime-etoile-14-gratuit.gif

Alors Commençons, si vous le voulez-bien, d'un chef d'oeuvre de Marcel Carné (1942)

"Les visiteurs du soir"

chef d'oeuvre en péril, puisque d'évidence, ce n'est certainement pas le numérique qui sauvera la pélicule aujourd'hui vieillissante, et pourtant oh combien magnifique de ce film, magistralement interprété par Jules Berry (le diable), Arletty (Dominique),  ou Alain Cuny (Gilles)... mais surtout scénarisé par Jacques Prévert...Mais assez de bavardage ou plutôt, de loghorrées calamiteuses...laissons place il est tôt, au lever de rideau !

Ensuite, si le coeur vous en dit toujours...et de continuer un tel voyage,  par un deuxième film, certes moins connu du "grand public" si l'on peut dire, mais poétiquement tout aussi grandiose, je vous propose de prendre "La main du diable" et de vous envoler vers... l'apothéose !

Qui en demanderait davantage, pour un simple sou, quel hommage...

un talisman qui vous apporte amour, bonheur, réussite...dommages !

Sur un plat d'agent, dans un coffre, une main gauche, le pouvoir...
le prix qu'il faut payer, votre âme, "ne l'achetez pas"...sans le savoir !

Maurice Tourneur l'a mis en scène,

Pierre Fresnay, tourné...

Aujourd'hui, quel bonheur...

se le remémorer !


"La main du diable" (1953) de Maurice Tourneur avec Pierre Fresnay, Noël Roquevert"



Dix années ont passé...la poésie changée....
l'après guerre oubliée...la gaîtée, les truands, l'argot retrouvés.
Rien ne sert de pleurer...rire aux éclats, "pensez-dont !"...oublier....


" Les cons ça osent tout...et c'est même à ça qu'on les reconnait !"


"J'vous préviens qu'on a la puisssance de feu d'un croiseur
et des flingues de concours..."


silence maintenant...ça tourne !

"Les tontons flingueurs" (1963) de Georges Lautner avec Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche, Claude Rich, Jean Lefebvre...mais surtout les dialogues de Michel Audiard"



"Allons vite messieurs, quelqu'un pourrait venir, on pourrait s'méprendre et on  jaserait..."
"Au fond maintenant..les diplomates prendraient plutôt'l'pas sur les hommes d'action...L'époque s'rait aux tables rondes et à la détente..."
"ça, le fait est...seulement le tout venant a été piraté...qu'est-ce qu'on fait...ons'risque sur le bizarre ?...nous voilà sauvé....sauvé, faut voire !"
"Y date du Méxicain, du temps des grandes heures...seulement on a dû arrêter la fabrication....y a des clients qui d'venaient aveugle ; alors ça faisait des histoires..."
"Faut'reconnaître, c'est du brutal..."
"
J'ai connu une polonaise qu'en prenait au p'ti déjeuner...faut quand même admettre qu'c'est plutôt une boisson d'hommes..."
 
Pourrait-on revenir un instant sur les visiteurs, mais cette fois...en plein jour...à moins qu'il s'agisse...des couloirs du temps !
Cette fois, aucune présentation, de fait, cette oeuvre, est hors du temps...



Pour en finir ici de notre petite escapade, au royaume de l'art septième, je vous propose de rester,
non dans la prose, mais bien dans au septième ciel, pour l'amour de l'Art, il vous faudra céder !
De 7.6.5..................................Besson, cette année là, fidèle...
au cinquième élément.....l'artiste se déchaîne !


En suivant ceci, tout aussi exaltant
de Spielberg ici, un regard d'enfant
Pour le plus grand plaisir maintenant...toujours des sentiments
si nous tournons les yeux, et regardons le ciel
les cieux sont éternels, l'âme d'un seul en vaut cent



Parce qu'il faut bien vivre avec son temps...
ne pas craindre les ans,
l'on peut être gentleman et amant
et observer des brigands,
on le sait, ils traversent le temps
rien n'oblige personne d'approuver pour autant
écouter cela vibre, rire gaiement
allez-y maestro, en avant !




Eh allez..."in the foulée...et pourquoi pas, avec l'anneau sacré...
y'a Frodon Saquet, vous savez...l'hobbit fatigué !
Tout ça fait beaucoup de "é"...ça va pal'fer...
pourquoi tergiverse"r"?
Y'a ka suivre "gollum" ...et partir vers l'enfer, ça rappellera l'été  !


gif-anime-etoile-14-gratuit.gif



Commenter cet article

Anne 10/12/2009 15:12


Aah...les Visiteurs du Soir, les Tontons...quel bonheur !
Meilleure continuation.


Amexour 10/12/2009 18:24


N'est-ce pas Anne, des grands moments du cinéma d'hier, des souvenirs aussi...le 7e Art n'a pas fini de nous faire rêver, pleurer, rire, vibrer, c'est la magie de l'Art, c'est le regard de l'homme
sur l'éternité ! Merci d'être venu partager ton sentiment, c'est bien là l'idée. Ton blog est très sympa, je vais m'y attarder. A bientôt Anne et merci
Amexour


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents