Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jardin d'amexour

Le jardin d'amexour

Parfois de raison, souvent d'intuition, de philologie et des philosophies en général, ce semble pouvoir être l'objet de ce blog... Si cela ne peut seul le décrire totalement, il en reste cependant le principal moteur !


Jean Ferrat : merci !

Publié par Amexour sur 15 Mars 2010, 21:22pm

Catégories : #billet d'humeur - sur l'heure - du coeur

"La femme est l'avenir de l'homme" étant censuré...encore et toujours...Jean-Ferrat-2.jpg
Comment, seriez-vous étonné de cet état de fait ?


"Le poète a toujours raison, qui voit au dessus de l'horizon(..)" toujours bien d'actualité,
l'aurions-nous oublié ?
Ferrat3.jpg
Ou bien n'étions-nous pas encore nés ?

Notre attention détournée, par quelque "major" de la mode très urbanisée ? Cet homme faut-il le rappeler fut censuré !
Jean-Ferrat.jpg
Cet homme qui a berçé ma plus tendre enfance, prend aujourd'hui tout son sens...dans les limbes de son repos, par sa lutte, ses mots, sa vérité étranglée...rien que ça à retenir :

"Que c'est beau la vie (...)"


Commenter cet article

Yo 16/03/2010 07:36


En effet , mille mercis à ce grand monsieur qui a bercé mon enfance le week-end lorsque mon père pour récupérer de sa semaine de boulot d'ouvrier après s'être emporté : " la gauche , la droite ,
même le bon dieu, avec mon vieux ( paroles aussi  de Jean ferrat ), écoutait presque religieusement Jean Ferrat pour retrouver la force d'affronter les dures semaines à venir de
tâcheron du bâtiment.


Amexour 16/03/2010 10:53


Merci Yo, pour ces mots, aussi pour ce témoignage intime...

Et oui, la bête est stupide en plus d'être dangereuse, elle ne se souviens de rien, des chagrins comme des biens. Il suffit de lui montrer quelque chose qui brille, de lui faire des compliments, de
lui dire ce qu'elle veut entendre et elle fonce comme hier, tête la première. La bête a oublié, s'engage pour des futilités, oublie par quoi en sont passés les autres, leur père, leur soeur,
l'humain ; et pour obtenir un peu plus de lentilles avec leur pain ! Des gars comme Ferrat, on n'en trouve pas légions, dans un siècle pas plus d'une poignée. Alors quand on en perd un, pour être
compagnon, il faut le remercier !
Bien à toi


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents