Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jardin d'amexour

Le jardin d'amexour

Parfois de raison, souvent d'intuition, de philologie et des philosophies en général, ce semble pouvoir être l'objet de ce blog... Si cela ne peut seul le décrire totalement, il en reste cependant le principal moteur !


L'égoïsme 1/2

Publié par Amexour sur 4 Avril 2010, 22:02pm

Catégories : #Philosophie

Après avoir mûrement réfléchi espérons suffisamment sur la question, avant de finir par me décider à en faire cas ici, ce afin qui sait, peut-être de rallier non à une cause quelconque, mais davantage encore, à faire naître primale réflexion, ailleurs...

 

Genèse...

"à C… mon instigateur, bien heureux au pays du soleil ascendant".

 

Alors qu’« E… » connaissait quelque tourment destructeur et tellement condamnable, le plus asiatique d’entre-nous me faisait avec beaucoup d’humilité, l’honneur de m’affranchir sur sa belle histoire, toute aussi personnelle que foncièrement humaine et vertueuse, et que je vais vous conter dans les plus grandes lignes.

 LifeAndWorksOfConfucius1687.jpg

Il est d'un endroit où bien des vérités profondes semblent aller de raison, comme si le temps jouait pour mieux abonder en ce sens. Noblesse des sentiments, sérénité sincère personnifiée, équilibre naturel, plénitude, renonciation et apaisement y font foison comme pour mieux lutter contre l'adversité, misérable condition humaine et peurs tangibles de n’avoir point le minimum…D’où  l’inégalité naturelle à l'humanité accepte encore de se montrer, à peine voilée et comme en occident, lui, toujours bien drapé dans l'illusion d’un monde fou consommant, titubant tel un aveugle boiteux. Je veux parler de là d'où le soleil se lève tout en premier, du continent asiatique, de l'Asie du Sud-est au plus extrême Est continental de la mer du Japon. Continent intemporel tout autant que la belle mais acculturée Africaine, mais lui, encore protégé par des murailles bien plus élevées que celles qui sont seulement visibles, car érigées au nombre des disciples par l'esprit de Confucius à Lao-Tseu, des concepts du Yin et du Yang, de toutes sagesses orientales conjuguées : l ‘Asie !

 Asie-du-sud-est.jpg

Il est donc arrivé qu’un jour, contre toute attente, cet ami se vît accusé d’égoïsme ! Lui qui jamais jusqu’à présent en tout cas ne devait- être simplement taxé de la moindre entorse à l’expression d’une attitude toujours des plus respectueuse des convenances, qui, conformément à son éducation judéo-chrétienne, allait recevoir gifle aussi vexatoire qu’incompréhensible à son propre entendement…Comment alors un tel mot pouvait ne serait-ce qu’un seul instant lui être attribué, alors que lui toujours s’efforçait de donner, de partager gains et plaisirs ; comment telle chose avait pu lui arriver ?  Quelle pouvait-être réellement la signification de ce mot fâcheusement révélé, tel le plus lourd verdict venant sanctionner ses fautes, comme pour mieux anéantir quelques certitudes encore plausible d’un occidental exilé au pays du levant... Allant  donc à la rencontre de son « guide » spirituel, C…demanda alors ce qui avait pu se passer, et comment avait-il manqué autant à ses convictions et envers sa plus proche collaboratrice, pour que cette dernière lui lâchât aussi abruptement pareille révélation ? L’égoïsme n’était-il pas l’un des pires sentiments auquel il s’efforçait toujours d’être étranger ? Il ne pouvait s’y résoudre. La seconde sanction allait très vite suivre la première.

Lao.png

Il devait trouver lui-même la réponse à ses interrogations. Comprendre de lui-même en puisant dans ses propres ressources, les causes qui avaient pu déchaîner pareille désapprobation à son adresse. Le second couperet était tombé, l’entraînant dans une succession d’incompréhension. Qu’avait-il fait ou plutôt que n’avait-il pas fait ? Comment ne s’était-il aperçu de sa chute, et celle qui l’avait ainsi poussé à  manifester de l’égoïsme envers non seulement autrui mais plus grave encore à ses yeux, envers sa plus proche collaboratrice. Alors qu’il s’était toujours réclamé de n’être point individualiste. Alors qu’il pensait ne pas faire partie de cette catégorie d’individu par trop enclin à l’égocentrisme qu’il avait toujours rejeté…Comment était-ce possible au pays de Confucius ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents