Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jardin d'amexour

Le jardin d'amexour

Parfois de raison, souvent d'intuition, de philologie et des philosophies en général, ce semble pouvoir être l'objet de ce blog... Si cela ne peut seul le décrire totalement, il en reste cependant le principal moteur !


L'égoïsme 2/2

Publié par Amexour sur 11 Avril 2010, 17:10pm

Catégories : #Philosophie

Pour le Larousse, la définition de l'égoïsme : nom masculin (latin ego, moi)

 "Vice de l'homme qui rapporte tout à soi. Attachement excessif porté à soi-même et à ses intérêts, au mépris des intérêts des autres."

Pour Hachette encyclopédie :

"Amour exclusif de soi ; disposition à rechercherexclusivement son plaisir et son intérêt personnels. En opposition à l'altruisme et à la générosité."

Pour Amexour maintenant, considérant notre Histoire précédemment contée (cf. 1/2), et de l'expérience de C.....qui eut la grande générosité de nous en faire l'écho :

L'égoïsme, principal caractère de l'ego, y prend non seulement sa racine étymologique mais refuse, en ce sens toute différence, non qu'il la nie pour autant, mais plus exactement qu'il ne lui confère pas l'importance  qui lui revient pourtant de droit.

L'égoïste invitera mais n'acceptera pas le retour d'invitation, au prétexte de ne pas vouloir déranger son hôte...En définitif, ne l'en croira pas assez son égal !

Ainsi, l'égoïste aura le sentiment parfois qu'en refusant une invitation par exemple, il ne gênera pas son hôte, dont les moyens seraient, selon ce premier, moins importants et que ce ne serait pas charitable de le priver du peu qu'il ait... L'égoïste part du principe qu'il donne, qu'il prête, qu'il aide son prochain non seulement parce qu'il est "quelqu'un de bien" mais en raison qu'il en a aussi les moyens, lui, et matériel et spirituel !

Abbe-Pierre.jpg

L'égoïsme peut-être religiosité d'appareil (Eglise dans ce qu'elle a de plus orthodoxe) et c'est d'ailleurs souvent le cas chez quelques "bourgeois chrétiens" qui font la charité parce qu'ils respecteraient les canons de la religion judéo-chrétiennes pour n'en citer qu'une ici...C'est en l'espèce, souvent, l'une des plus caractéristiques vérifications du concept ici soutenu, car ces derniers refusent en général toutes propositions  de réciprocité au nom de la sacro-sainte"charité chrétienne" ; et encore au prétexte que c'est inutile ou que ce n'est "simplement" pas nécessaire... Il n'y a rien de plus consternant, affligeant, voire insultant même et pour celui qui invite à cette réciprocité, que de se la voire tout bonnement refuser sous quelque prétexte que ce soit !

Enfin, et pour clore ici cette petite démonstration, il est assez désastreux que de constater encore aujourd'hui "l'égoïsme de classe", qui toujours refuse tout partage de quelques sentiments, biens, ou simplement quelques moments de vie, au prétexte fallacieux qu'il pourrait alors être perçu par l'autre comme une démonstration de domination du fort sur le faible, du plus riche sur le  plus pauvre, en somme de la condescendance ou simplement pris comme de la pitié par celui qui reçoit.

De fait, la solidarité, l'altruisme, la fraternité sont alors perçus comme utopies, et où la dépendance réciproque et naturelle de l'humain ne permet pas d'échapper aux égoïsmes de tous poils...Il suffirait pourtant de s'arrêter un instant seulement, de simplement écouter et regarder autour de soi, de sortir des clivages inconscients pour s'appercevoir que l'espèce humaine comporte toute les différences naturelles ; et que seule l'individualité par sa singularité  peut alors permettre de concevoir, par le partage, partie prenante à toute existence humaniste, l'équilibre pour l'humanité toute entière...En dehors de tout format, l'équilibre qui seul permettra à l'humanité de perdurer...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents