Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jardin d'amexour

Le jardin d'amexour

Parfois de raison, souvent d'intuition, de philologie et des philosophies en général, ce semble pouvoir être l'objet de ce blog... Si cela ne peut seul le décrire totalement, il en reste cependant le principal moteur !


L'homme finira-t-il pas comprendre qu'il est un animal savant...

Publié par Amexour est mon pseudo sur 15 Janvier 2010, 21:34pm

Catégories : #billet d'humeur - sur l'heure - du coeur

...certes, mais seulement un animal, avec tout ce que cela peut impliquer !
des.gif
Le "bien" en constante opposition au "mal" ne sont que des perceptions sensorielles lui permettant d'évoluer dans son environnement. Lui permettant de laisser libre court à son "libre arbitre" tout comme le ferait un autre vivant, et pour qui, à titre d'exemple avec la sensation de danger, lui permettrait de réagir comme inconsciemment et par un sixième sens. le-pecheur.gif


Tout comme tout autre animal le faisait, le fait et le fera, (à la condition cependant que ll'homme le lui permette encore demain) l'homme vit, meurt, mange, ou est mangé, est rassasié ou affamé, est en bonne santé ou malade, se déplace ou se sédentarise, s'accouple et procrée, reste parmi les siens ou tente des unions, conquiert de nouveaux territoire,  dirrige ou est dirigé, mort, grogne, tue, convoite ce qui n'est pas à lui, se mesure à son égal, prend la place du chef ou est chassé du groupe, cherche quelque chose, essaie, trouve parfois, erre, apprend, n'apprend pas, retiens, ne retiens pas,  aime, déteste, rie, pleure, quelque fois fait semblant, souvent se ment à lui même, se connaît ou s'ignore,...et j'en passe. 

mythes.gifLa dualité est en effet une constance du règne animal. Elle permet ce que la mythologie nous enseignât, ce que l'ethnologie nous confirme, l'équilibre dans le chaos.

Tout se résume dans cette dernière phrase.le temps sablier

Que l'équilibre ne se trouve que dans le chaos.

ligne-requin.gif

Qu'il faut donc une situation chaotique, une révolution en quelque sorte pour que s'en suive l'évolution...

ligne chaîneDans cet environnement, l'équilibre se fait différence d'avec le néant.

Mais voilà, il tient aussi au fait qu'il puisse s'installer, non durablement, ce serait , non  un paradoxe parce qu'il y en a aussi, mais pure utopie, antinomie, juste sporadiquement mais de telle façon que cet état puisse permettre une durée suffisamment importante à la régénération du système. Dès lors que la régulation le permet, l'équilibre se dégrade de nouveau et le cycle de la vie reprend ses droits, pour aboutir sur la mort. La boucle est bouclée ! foule.gif


La mort n'étant que l'aboutissement de l'évolution, juste la fin d'un cycle en l'occurrence. C'est ma philosophie de vie. Aucune crainte donc quant à son issue,  aucune confession sinon celle là.


Une règle, trois objectifs : avocats.gifprofiter de la vie, apprendre à se préserver de tout incident pouvant venir contrarier l'issue, aider  toute personne qui  le demande dans la limite du second !

merci la vie.matrix.gif

Commenter cet article

lg 17/01/2010 23:40


Merci pour cet espace sympa.. je reviendrai.



Amexour est mon pseudo 18/01/2010 11:51


Merci de ta visite, dorénavant je compte bien sur ton engagement à y revenir. Très bientôt je vais y écrire un procain billet sur Charlot ! Les amis de mes amis, bien que n'étant assurément pas mes
amis de fait, car l'amitié ne se proclame pas, sont malgré tout en bonne place pour le devenir. Bien à toi, Amexour.


Françoise Boulanger 16/01/2010 09:55


Exact, Xavier, chacun d'entre nous n'est qu'un animal savant qui se prendrait pour Dieu lui-même ! Alors, comme tu le disais, relativisons notre place dans l'humanité...
Sympa toutes tes images et la musique. Très accueillant.
A bientôt et bon courage pour l'écriture de ton livre.


Amexour est mon pseudo 16/01/2010 15:45


L'homme ne se prends pas pour Dieu Françoise, il est Dieu et c'est précisément là qu'il y a dichotomie, et dans cette réalité intemporelle et adjacente... Parce qu'il est son propre libre arbitre,
qu'il appartient à un tout, ensemble et indivisible du reste formant lui même un élément cohérent parfait, éleément d'un tout, et ne voulant pas l'admettre, il se détruit en détruisant le reste
avec lui !


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents