Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jardin d'amexour

Le jardin d'amexour

Parfois de raison, souvent d'intuition, de philologie et des philosophies en général, ce semble pouvoir être l'objet de ce blog... Si cela ne peut seul le décrire totalement, il en reste cependant le principal moteur !


Liberia : le nord contre le sud

Publié par Amexour sur 16 Mars 2010, 18:48pm

Catégories : #Réputation - écho de la bêtise des autres

Qui est coupable de cette guerre civile au Libéria, qui dure, qui tue...

Langues-du-Liberia.GIF

 

masque-KrahnLiberia-copie-1.jpg

Qui est responsable de plus d'un quart de millions de mort en un peu plus de cinq années et

- que le Nigeria soit à feu et à sang et ce, depuis près de 20 ans (cf. sur la vidéo, la guerre des enfants soldats)...
- que ce pays, et de ce beau et intemporel continent Africain, soit devenu indépendant au milieu du XIXe siècle (1847) et après avoir été colonisé par la tribu américaine(*)  et surtout "évangélisé" par ses illusionnistes en soutane...
- de l'acculturation (exode massif pour fuir les exactions rurales sur Monrovia et les grosses aglomérations du pays),
- et en suivant, de l'assimilation culturelle et religieuse (aujourd'hui encore ces rivalités religieuses entre chrétiens et musulmans...),
- linguistique en perdition (langue "américaine" officiellement parlée au détriment des kpéllés, bassas et autre mendés...),
- d'une analphabétisation et d'un illétrisme reccord,
- d'une politique(1) (cf. Charles Taylor, "initiateur" de la guerre civile et élu depuis bientôt 15 ans) ,
- d'une économie désastreuse faite de pillages (des forêts, des diamants, du caoutchouc ou du fer...)  n'appartenant pourtant qu'à ce peuple qui se tue...
...........................................

Serait-ce l'autochtone, qui non seulement fut envahi non pas par la tribu américaine, les habitants d'un pays ne pouvant être coupables, non, eux n'y sont pour rien, mais plutôt par une Administration et au nom de la démocratie occidentale, d'intérêts supérieurs à toute humanité !?!




Enfants Soldats guerre en afrique Liberia

(*) cf. The National Colonization Society of America
(1)
liberia-taylor.gif




Bibliographie

CURTIN, Philip D. The Atlantic Slave Trade: a Census, Madison (USA), University of Wisconsin, 1969.

ENCYCLOPÉDIE MICROSOFT ENCARTA, 2004, art. «Liberia» pour la partie historique.

GERSHONI, Y. «From ECOWAS to ECOMOG : the Liberian crisis and the struggle for political hegemony in West Africa» dans Liberian Studies Journal, Hamilton, NY, 1993, vol. 18(1), p.21-43.

HONCOCK, Ian F. «English in Liberia» dans American Speech, vol. 49, no1-2, Durham (Caroline du Nord), Duke University Press, 1974, p. 224-229.

NGOVO, Barnard L. «English in Liberia» dans English Today, 54, vol. 14, no 2, Cambridge, avril 1988, p. 46-50.

WEST, Richard. Back to Africa: A History of Sierra Leone and Liberia, New York, Holt Rinehart and Winston, 1970.

WOLF, Hans-Georg. «English in Cameroon», dans Contributions to the Sociology of Language, no 85, Berlin, Éditions Mouton de Gruyter, 2001.
 

Si le clou dépasse encore un peu...des diamants vont aider à finir de l'enfoncer...


Pendant que des américains cherchent à exploiter l'humain, d'autres chantaient et pour ne pas être accusés des maux causés par leur Administration ou ces "diamantaires", et tentaient d'apporter un peu d'humanité semble-t-il...

Commenter cet article

Yo 21/03/2010 11:22


Salut Amexour,

Je me permets, à la suite de la lecture de ton article, de recommander le très bon livre de Ryszard Kapuscinski , Ebène, aventures africaines chez pocket qui en dit long sur la dérive du
continent africain.

bon dimanche à toi.


Amexour 21/03/2010 11:47


Merci Yo,

après renseignements sur l'oeuvre :


"Lors de la décolonisation, époque où l'auteur est nommé correspondant, le continent baignait dans l'euphorie. La population croyait que l'indépendance apporterait paix et
prospérité.





Or, c'est tout le contraire qui s'est produit.


Après l'indépendance, les anciens pays coloniaux ne sont pas complètement partis, divisant l'Afrique pour préserver leurs intérêts économiques et stratégiques, créant divers états ne reposant sur
aucune logique territoriale ou ethnique, hormis celle de diviser et de composer des communautés artificielles, souvent antagonistes, parfois même racistes entre elles, dont certaines n'ont cessé
de s'affronter au cours de l'histoire.


Ce continent qui fut un terrain de "jeu" de la guerre froide, souffre du libéralisme économique, de la rapacité des sociétés multinationales, de la corruption généralisée, des dictatures les plus
sanguinaires, de l'inculture et de la violence de ses dirigeants, pour qui la politique est le seul moyen de s'enrichir rapidement et de s'élever socialement. Les exemples sont si nombreux qu'il
est difficile d'en choisir un pour illustrer ce billet : l'Ouganda, le Rwanda, le Soudan, l'Éthiopie ? (...)"


merci à l'auteur (cf.voir le lien qui suit)


Pour continuer : ici



aurelie 19/03/2010 11:53


De retour chez toi pour un petit coucou avant le week-end. Porte toi bien !


Amexour 19/03/2010 22:56


Merci Aurélie et bonne fin de semaine à toi aussi.


ema2100 18/03/2010 04:58


Bonjour,

En règle générale ,l'éducation et la démocratie,
permettent à un pays de ne pas sombrer dans
la guerre civile.Ce qui manque à beaucoup de
pays africains qui souffrent de ce fléau ?
-Des écoles.
-Des structures de Plannings familiales.
-La démocratie et une vraie lutte contre la
corruption.

Mais les richesses de ces pays rendent la stabilité
politique quasi impossible,hélas.Et en plus l'ONU
laisse pourrir les situations(Comme lors des guerres
ethniques de l'ex-Yougoslavie,Bono  "a botté le cul" de
son ami Bill Clinton pour l'obliger à intervenir sur le
conflit bosniaque,et quand les américains s'en sont mêlé
cette terrible guerre a pris fin).Si les USA veulent vraiment
que le massacre cesse ,il cesseras.
Par contre l'"Europe",elle est aux fraises.

ema2100


Amexour 19/03/2010 23:05


Oui ema, tu as tout à fait raison et quand tu écris que l'éducation est prégnante mais malheureusement cela ne suffit pas dès lors que les intérêts et la spère d'influence en l'occurrence,
l'emportent sur les vertus et l'altruisme éducatifs. Le souci dans cette affaire n'est pas tant un problème de démocratie mais qu'il faille en prime que ce régime soit réclamé et mis en place par
le peuple bénéficiare et non de l'extérieur et sous la forme d'une ingérance particulière. Car en effet, on ne peut et on ne doit jamais exporter je pense, un idéal, une religion ou quelque système
de quelque façon que ce soit, au risque de bouleverser une civilisation et des coutumes inhérentes, au risque de contrarier culture et volonté...Bien à toi et bonne fin de semaine


AXEL21 17/03/2010 21:49


J'ai vécu pendant six ans en Sierra Léone. Je jouais même au tennis avec le général Momoh, futur Président. Le problème de ces pays? Leurs richesses, la corruption, et la lutte ethnique pour le
pouvoir: les uns ont tout, les autres rien! Enfin, je simplifie, bien sûr!


Amexour 19/03/2010 23:10


Tout à fait Axel, c'est humain, général, en proportion des régimes et on a les mêmes à la maison ! Au fait, vous aviez des balles neuves pour jouer sur la laterrite ?


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents